A partir de cette année, l’UDAF de la Réunion va mettre en place deux nouvelles actions dans le cadre de l'activité des « Séjours Familiaux Vacances ».

 

La première vient en complément de l’activité déjà existante, il s’agit de l’action  « Bien Manger ».

 

La finalité du projet, consiste à éveiller les consciences sur le régime alimentaire au sein des familles, avec la nécessité de porter un regard critique sur le plaisir de manger. Le projet répond à trois grands enjeux :

  • Une alimentation équilibrée pour améliorer la santé des réunionnais.
  • Une alimentation équilibrée pour améliorer le pouvoir d’achat des réunionnais
  • Une alimentation équilibrée pour valoriser les produits agricoles locaux et traditionnels.

 

Il s’agit pour nous et nos partenaires d’accompagner nos « Familles Vacances »  sur la composition d’un repas équilibré afin que les informations apportées puissent être retransmises aux enfants qui seront accueillis chez eux durant les vacances pour que ces enfants puissent à nouveau sensibiliser leurs propres parents.

 

Pour cela il s’agira d’accompagner les familles sur une sensibilisation portant sur les thématiques suivantes :

Qu’est-ce que bien manger ?

Les apports qualitatifs et quantitatifs

Les recommandations :

  • choix des produits
  • combinaison
  • La cuisson
  • La transformation

La place des produits locaux traditionnels dans les régimes alimentaires

Les filières de production des produits traditionnels

Préparation d’un menu équilibré


Suivi d’une mise en pratique

 

 

La seconde action est innovatrice, il s’agit de l'« Accompagnement à la parentalité des mères mineures ».

 

Il s’agit de proposer à des mères mineures avec leurs enfants d’autres repères familiaux à travers un accueil, une disponibilité, une écoute bienveillante et non jugeante dans les familles vacances de l’UDAF afin de :

  • Briser l’isolement affectif, social et éducatif des adolescentes élevant seule  leur enfant
  • Restaurer une identité sociale et valoriser les capacités parentales afin d’éviter les dysfonctionnements de la relation mère/enfant et de prévenir les maltraitances et/ou placements
  • Contribuer à un « mieux être » parental des jeunes pères et mères en les laissant s’exprimer dans un espace d’échange ; les accompagner à formuler la nécessité d’inscrire leur enfant dans leur filiation